Education, santé, environnement et gestion des ressources naturelles : Des axes de partenariat scellés entre collectivités belges et sénégalaises.

La coopération décentralisée entre ces collectivités du Nord et du Sud repose sur une démarche partenariat autour d’enjeux partagés liés à l’éducation, à la santé et à la gestion des ressources naturelles. Le principe de cette coopération est essentiellement basé sur la réciprocité, l’entraide, la confiance, l’égalité et le plaisir de partager.

Dans ce processus, beaucoup d’acquis ont été notés grâce à l’appui de communes du Royaume de Belgique, notamment Lovendegem, Waarschoot, Zomergem et Nevele, constituées en une inter-collectivité nommée LoWaZoNe. Des voyages d’échange d’expériences, la réhabilitation et l’équipement d’écoles, la réhabilitation et l’équipement de postes et cases de santé, entre autres, sont des activités qui ont été menées entre ces collectivités du Nord et du Sud.

Dans le domaine de l’éducation, plus de 15. 065. 562 FCfa ont été investis dans le financement de projets clairement définis avec un objectif qui est, avant tout, d’assurer une amélioration et un renforcement du système éducatif dans les écoles de Keur Mousseu, Pout et Diender, qui ont exprimé le désir de former l’inter-collectivité dénommée KeMoPoDi, à travers la prise en compte des besoins et priorités exprimés par les acteurs locaux, mais aussi et surtout par une plus grande responsabilisation et participation des communautés.

Au plan sanitaire, l’association « les Amis de KeMoPoDi », une structure mise en place à LoWaZoNe a pris en charge le volet santé et a entrepris des actions d’appui aux structures sanitaires de KeMoPoDi. Là également une enveloppe de 12. 791. 160 FCfa a servi à assurer l’amélioration de l’état de santé des populations par une prise en compte des besoins et priorités exprimés par ces dernières, mais aussi et surtout par une plus grande responsabilisation et participation des communautés. Tout le programme de l’association est mis en œuvre par le Groupe de recherche et d’appui aux initiatives mutualistes (Graim) qui collabore avec le district sanitaire et les comités de santé dans la réalisation des activités.

Plusieurs bénéficiaires de ce partenariat
La gestion durable de l’environnement est aussi un défi majeur pour les collectivités locales du Sénégal qui, il faut le reconnaître, rencontrent d’énormes difficultés pour assumer une gestion durable des ordures ménagères. Grâce à cette coopération, 3. 410. 976 FCfa ont été dégagés pour résoudre la situation que pose la question de l’insalubrité, laquelle engendre des nuisances importantes pour les populations et des conséquences néfastes sur leur santé, leur environnement et leurs ressources naturelles.

Pour ce qui est de la gestion communautaire des ordures ménagères qui est une préoccupation majeure pour les collectivités locales de Keur Moussa, Pout et Diender, le Graim a démarré en collaboration avec les collectivités de LoWaZoNe, un processus de réflexion vers un système pilote de gestion durable des ordures ménagères.

« Cela concrétise les axes de collaboration entre KeMoPoDi et LoWaZoNe, en ce sens qu’il cherche à organiser les acteurs des organisations communautaires de base et de la société civile, ceux de la santé et de l’éducation autour d’une gestion durable des ordures ménagères, l’ambition étant de contribuer à l’assainissement et la gestion durable du cadre de vie dans l’espace KeMoPoDi », souligne André Demba Wade.

Mouhamadou SAGNE

 DSC01826
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.