L’association La Palabre et le GRAIM pour l’insertion des jeunes filles victimes de violences

Présente en Belgique et en France, l’association La Palabre vient de déposer ses baluchons dans la région de Thies, plus précisément à Ndakhar Mbaye, un village situé à la sortie de Thiès en allant vers Mbour. Sous la houlette de Madame Khady Koïta, fondatrice et présidente de La Palabre, un centre dénommé Mame Diarra Diallo a été créé pour assister et venir en aide aux jeunes filles victimes de violence de toutes sortes. D’après Madame Khady Koïta même si les moyens ne suivent pas pour le moment, elle compte mener à bout son initiative pour permettre à toutes ces jeunes filles de pouvoir s’insérer socialement et économiquement. Dans le cadre des activités propres du centre, un projet de maraichage est en phase d’être élaboré en collaboration avec le GRAIM.
A noter que le but de l’association est de contribuer au développement des femmes et enfants en Afrique et de défendre leurs droits fondamentaux, en donnant une grande priorité à l’éducation, en luttant par des moyens non violents contre toute forme d’inégalité, de violence, de racisme et contre toute sorte de pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants, en particulier les mutilations sexuelles féminines, les mariages précoces ou forcés.DSC02200 DSC02201 DSC02202 DSC02203 DSC02204 DSC02205 DSC02206 DSC02207 DSC02208