RENCONTRE D’ECHANGE AVEC LES ANIMATEURS DES UNIONS DE MUTUELLES DE SANTE DE DISTRICT DE LA REGION DE THIES

Cette rencontre d’échange et de partage était axée sur le plan d’action 2016 du PAMMU (Projet d’Appui au Mouvement Mutualiste). Elle a eu lieu le vendredi 13 mai 2016 dans les locaux du GRAIM (Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Mutualistes). Une séance de travail très opportune pour les animateurs des unions de mutuelles de santé de district (UMSD) de la région de Thiès et pour l’équipe du projet.
S’il y a des acteurs soucieux du devenir de la mutualité, ce sont bien les animateurs des unions de mutuelles de santé de district (UMSD) de la région de Thiès. C’est ce qui motive la tenue de leur réunion du vendredi 13 mai 2016 sous la houlette du GRAIM. Durant toute une journée, les animateurs ainsi que les membres de l’équipe du PAMMU, se sont penchés sur le plan d’action 2016 du projet. Ledit projet a été présenté par M. Philippe Sambou, chargé de programme MAS (Micro-assurance santé) au GRAIM, qui a aussi exposé les réalisations du PAMMU au terme de sa phase II, en décembre 2015.
Cependant, le but véritable de cette rencontre était d’échanger avec les animateurs des UMSD sur les objectifs et de s’entendre sur les défis à prendre en compte dans le cadre du plan d’action 2016 du PAMMU, au regard du contexte actuel.
In fine, trois (03) défis majeurs ont été retenus autour desquels les acteurs mutualistes ainsi que les partenaires d’appui aux mutuelles de santé sont appelés à se mobiliser. Ils sont les suivants :
– La reconnaissance juridique de toutes les mutuelles de santé ;
– La professionnalisation de la gestion des mutuelles de santé et l’amélioration de leur mode de gouvernance ;
– La massification des mutuelles de santé.
Ces principaux défis vont donc constituer la charpente du programme d’action des acteurs mutualistes de la région de Thiès au courant de l’année 2016. Déjà une esquisse de plan d’action, autour de ces trois défis, a été proposée par les animateurs des Unions de district, avec l’appui de l’équipe du GRAIM.

Défi 1 : Reconnaissance juridique de toutes les mutuelles de santé
Pour freiner les difficultés relatives à un manque de communication entre les mutuelles et les contraintes liées à l’obtention de casiers judiciaires. Les animateurs des unions de mutuelles de santé de district ont pour objectif de doter 53 mutuelles de santé, 9 unions de district, 3 unions départementales et une union régionale d’un agrément d’ici fin décembre 2016. D’autant plus que, si on revenait sur la situation de départ, 11 mutuelles de santé disposent d’un agrément. Quelques activités devront être menées en ce sens: Elles s’articulent autour :
– D’un plaidoyer auprès du médecin chef de district et du préfet ; avec comme résultat escompté ; l’implication des autorités pour la facilitation de dépôt des dossiers;
– L’Organisation de 3 journées départementales de mise à niveau des responsables de MS et unions sur les procédures de dépôts des dossiers d’agrément. Dans l’optique d’avoir une information unanime;
– L’organisation d’un atelier de mise à niveau des autorités administratives sur les procédures de gestion des dossiers d’agrément;
– Un appui à la constitution et au dépôt des dossiers d’agrément pour toutes les mutuelles de santé, 9 unions de district, 3 unions départementales et une union régionale. Comme résultat attendu, les dossiers sont constitués et déposés;
– Le suivi des dossiers. Pour l’obtention des agréments.

Défi 2 : La professionnalisation de la gestion des mutuelles de santé et l’amélioration de leur mode de gouvernance
A l’instar du premier défi, un objectif général a été décliné dans cette dynamique de professionnalisation des mutuelles de santé. Il s’agit donc de :
– Professionnaliser 32 MS (Thiès 5, Pout 4, Khombole 4, Mbour 5, Joal 2, Tivaouane 5, Thiadiaye 2, Mékhé 2, Popenguine 3)
Pour chaque activité, un objectif spécifique a été décliné :
– 32 MS disposent de personnel de gestion qualifié avec contrat. Avec comme activités l’Inscription dans les prévisions budgétaires et plan d’affaires des MS, un appui à l’exécution et le renforcement des capacités du personnel recruté;
– 32 MS disposent de système de gestion professionnelle (logiciel, équipement) : gestion administrative et financière informatisée, base de données à jour. Les activités consisteront à inscrire dans les prévisions budgétaires et plans d’affaire, un suivi de l’exécution du budget et plan d’affaire, et une formation du personnel à la gestion;
– 32 MS disposent de siège fonctionnel. Avec comme activités l’inscription dans le plan d’affaire et dans le budget, et appui pour l’exécution;
– 32 MS ont des organes fonctionnels. Ses activités seront : Un appui à la révision des textes, l’organisation des AG, la mise en place ou renouvèlement et une formation des membres sur leur responsabilité;
– 32 MS disposent des commissions de contrôle opérationnelles, avec comme activités : un appui à la sélection de personnel compétent et une formation et appui conseil;
– 32 MS disposent de plan de développement ou plan d’affaire et de budget mis à jour. Son activité consiste à appuyé à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan d’affaire;
– 32 MS présentent les résultats annuels attestés de leur gestion à leurs membres. Avec comme activité, un appui à l’organisation de l’AG de reddition des comptes.

Défi 3 : La massification des MS
Ce troisième défi requiert l’ajustement de la situation de départ qui s’établit comme suit :
– X CL de la région de Thiès disposent au moins une mutuelle de santé fonctionnelle
– MS fonctionnelles : 64
– Bénéficiaires totaux : 144.251
– Taux de pénétration : 10,45%
– Bénéficiaires à jour : 53.012
– Nombre de cas pris en charge : 18.318
– Cotisation : 64.352.468
Les Objectifs du dit défi tournent autour des points suivants :
– Toutes les CL de la région de Thiès disposent d’au moins une mutuelle de santé fonctionnelle
– Nombre de MS fonctionnelles : 74
– Bénéficiaires totaux : 179.251 (augmentation de 500 nouveaux bénéficiaires par MS)
– Taux de pénétration : 11,95%
– Bénéficiaires à jour : 90.012 (augmentation de 500 nouveaux bénéficiaires à jour par MS)
Les Réalisations prévues sont :
– La tenue des AG pour les 10 nouveaux mutuelles de santé
– La formation des relais et badiénou gox
– La sensibilisation
Pour la sensibilisation, il est prévu:
• 26.640 VAD (26.640 familles)
• 1.332 Causeries (15.984 personnes = 1.332 x 12/causerie)
• 80 Mobilisations sociales (8.000 personnes) (caravanes, radios crochées)
• Stratégie école (sensibiliser les responsables des établissements scolaires et les Association des Parents d’Elèves)
• Manifestations locales (participation à des manifestations)
• Organisation de 100 entretiens avec des responsables d’entreprises locales
• Organisation de 100 séances de présentation au profit du personnel des entreprises locales
• Organisation de 40 émissions radio
• Appui à la diffusion (66) de spots radio
• Installation de 9 panneaux publicitaires
• Organisation des mutuelles : mise en place des cellules de zones, désignation des délégués de village ou de quartier, schéma de travail
• Formation des délégués sur la mutualité
• Organisation des rencontres de partage et de planification
• Appui à l’élaboration de 32 plans de travail, de plan d’affaires et de cadre de suivi des rendements
• Organisation et/ ou participation à des journées de la mutualité
• Organisation des visites d’échange entre mutuelles de santé ou entre unions
• Plaidoyer auprès des autorités communales pour la subvention des cotisations
A l’issue de cette séance de travail réunissant les acteurs précités. Un modèle de planification des résultats et des activités (janvier – décembre 2016) a été proposé par M. Philippe Sambou, chargé de programme MAS (micro-assurance santé) au GRAIM. Et d’après M. André Wade Coordonnateur du GRAIM, toute cette stratégie demande un financement considérable d’où l’implication des autorités locales et des services de l’Etat. Sans oublier qu’ils pourront toujours compter sur les revenus qui découleront des projets comme PAMMU et OSIRIS.
Il sera développé aussi, pour plus d’efficience, une synergie d’action avec les autres partenaires d’appui, à savoir Abt/USAID, le Bureau régional de l’Agence de la CMU, etc.
Le plan d’action sera partagé avec les acteurs susmentionnés à la prochaine réunion du cadre régional de coordination.
20160513_131034

20160513_131034

20160513_131102

20160513_140619

20160513_140610

20160513_140603

20160513_140555

20160513_140550

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.