Renforcement de capacités pédagogiques des maîtres agricoles dans le cadre de PREFI-JEUNES

Le Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Mutualistes  (GRAIM) abrite,  depuis  ce lundi 17 octobre 2016  la formation des maîtres artisans  intervenant dans la chaîne de valeur agricoles (Maraîchage, Micro-jardinage, Transformation des produits, Aviculture, Commercialisation, Para-agricole). Pour une  durée de 10 jours, la capacitation est juste destinée aux maîtres agricoles et elle  se déroule en collaboration avec l’Inspection d’Académie de Thiès, avec l’appui des partenaires techniques et financiers  ACCED (Association pour l’accès à l’éducation et à la formation) et la Fédération genevoise de coopération (FGC). Au  sortir, ces maîtres agricoles initiés en APC seront davantage outillés  et pourront   apprendre aux futures apprenants les corps de métiers précités.

Démarrer le lundi 17 octobre au GRAIM, ce renforcement de capacités pédagogiques dispensé aux maîtres agricoles s’inscrit dans la deuxième phase du projet PREFI-JEUNES.

Il permet de renforcer les compétences des bénéficiaires qui interviennent dans la chaîne de valeurs agricoles (Maraichage, Transformation des produits, Aviculture, Commercialisation, Para-agricole Etc.).

Durant ces cinq jours, la formation est axée sur les modules pédagogiques basées sur les Approches Par les Compétences.

Pour les inspecteurs-formateurs M. Cheikh Mamadou Khaly NGOM  et M. Aldiouma DIALLO,  la présente formation est plus qu’opportune. Ils déclarent dans ce sens : «  Nous nous réjouissons de la tenue de cette formation à la demande du GRAIM, et pour cette première partie, nous avons mis l’accent sur  la pédagogie,  mais via les nouvelles modalités adoptées par notre ministère que sont   les approches par les compétences (APC). Ils rajoutent que : « La pédagogie  est générale et, elle s’applique à l’agriculture comme dans d’autres domaines. Même si notre mission première c’est la formation dans les établissements scolaires, la nouvelle option du Ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat vise  l’élargissement des missions d’encadrement, et dans le cadre de la réforme des entreprises du sous-secteur de la formation professionnelle et technique, le milieu informel est considéré et occupe une place prépondérante dans les affaires du Ministère de la Formation professionnelle.  C’est-à-dire que ceux qui sont dans les  champs,  dans les ateliers doivent être encadrés au même titre  que ceux qui  sont dans les établissements scolaires ». Pour l’inspecteur de l’éducation M. Cheikh Mamadou Khaly NGOM, le Graim  s’associe donc à ce nouveau concept du ministère à travers  son  projet d’appui à l’insertion socio-économique des jeunes (hommes et femmes) par l’éducation et la formation professionnelle en agriculture urbaine et périurbaine d’où la tenue de cet atelier de dix (10) jours» . Son collègue M. Aldiouma DIALLO, renseigne qu’à la fin de leur formation, les bénéficiaires de la formation pourront améliorer leurs méthodes  de travail, mais aussi ils seront aptes à démultiplier leur connaissance avec les futures apprenants  du projet d’autant qu’ils seront bien initiés aux APC.

Ce projet du Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Mutualistes-GRAIM, financé par des partenaires suisses (ACCED), est une contribution à l’employabilité durable des jeunes et femmes, à la promotion de la souveraineté alimentaire et la sécurisation foncière par la création d’une offre de formation innovante et adaptée en milieu urbain et périurbain dans le plateau de Thiès.

Pour rappel la première phase 2013-2014 du projet a permis de faire l’état des lieux des opportunités d’insertion des jeunes et femmes dans l’agriculture urbaine et périurbaine de la région de Thiès.

Ainsi, la seconde phase du projet, ambitionne de former et d’accompagner l’insertion de  250 jeunes et femmes sur vingt-quatre (24) mois; avec  l’appui et le partenariat de : l’Inspection d’Académie de Thiès, Enda Graf Sahel, la coopération Thiès-Cergy, les collectivités locales, les services déconcentrés et les OCB (Organisation communautaires de base).

 

dsc00516 dsc00529 dsc00513 dsc00514 dsc00515 dsc00517 dsc00518 dsc00519 dsc00520 dsc00521 dsc00522

 

 

 

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.