Secteurs d’enjeux

secteur_enjeu

 

Au niveau du secteur d’enjeux Protection sociale, le GRAIM déroule, précisément, des projets ayant trait à la mise place de mutuelles de santé, la protection des enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale, la prévention des maladies, l’assistance aux personnes vivant avec le VHI/SIDA, la lutte contre les pires formes de travail des enfants.

Concernant le secteur d’enjeux Gestion des ressources naturelles et de l’environnement, les projets y afférant traitent de la problématique liée à l’amélioration, la valorisation et la sécurisation des ressources de production (eau, foncier, végétation), de la promotion de la gestion concertée des ressources en appuyant en même temps l’élaboration d’outils tels que les schémas d’aménagement, les plans d’occupation et d’affectation des sols… Aussi, l’urbanisation galopante avec comme corollaire la pression sur le foncier entrainant la réduction des espaces cultivables, la dégradation de l’écosystème du Plateau de Thiès avec son lot de conséquences sur le développement socio-économique de la région, mais aussi du pays, sont autant de questions qui demeurent au centre des préoccupations du GRAIM.

S’agissant du secteur d’enjeux Développement économique et réduction des inégalités, le GRAIM s’investit, à travers des projets, pour le développement de la micro-finance rurale, des banques d’intrants au bénéfice des maraichers et agriculteurs, de la fiscalité locale au niveau des communautés rurales et des communes.

Le dernier secteur d’enjeux, Développement organisationnel et institutionnel, est transversal en ce qu’il intéresse l’ensemble des projets que met en œuvre le GRAIM, du point de vue appui aux dynamiques organisationnelles et à la coopération décentralisée. C’est dans ce registre que s’inscrit la mise en place ou l’appui-conseil aux organisations telles que les Comités villageois ou inter-villageois de développement, les comités de développement de quartier ou inter-quartiers, les cadres locaux de concertation des organisations de producteurs. Présentement, à une échelle plus grande et dans le cadre de la coopération décentralisée, le GRAIM accompagne une dynamique de construction d’une inter-collectivité impliquant Keur Moussa, Pout et Diender, appelée communément KeMoPoDi.

 

DOMAINES D’INTERVENTION GLOBALE

Le GRAIM s’investit au total dans six (6) domaines : Economie, Bonne gouvernance, IEC et formation, Protection sociale, Environnement & Gestion des ressources naturelles, Organisations. Certains de ces domaines recoupent les secteurs d’enjeux ou stratégiques du GRAIM que sont la Protection sociale, la Gestion des ressources naturelles et de l’environnement, le Développement économique et la réduction des inégalités, enfin le Développement organisationnel et institutionnel, qui est un secteur transversal.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.