Visite de supervision du CDPE de Thiès au Projet Insertion des jeunes, géré par le GRAIM

Lancé en 2015 par le Comité Départemental de Protection de l’Enfance (CDPE) en collaboration avec le Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Mutualistes (GRAIM), le projet Insertion, financé par l’UNICEF, vise le placement de 50 jeunes, dont 24 filles, auprès de 10 maîtres d’atelier. C’est dans ce cadre qu’une visite de supervision a été effectuée ce vendredi 12 février impliquant deux membres du CDPE, Mme Habibatou Traoré Fall, point focal Institutionnel et chef du Service départemental du développement communautaire, et Mme Aby Sané, point focal des ONG, ainsi que le président de CUART (Cadre unitaire des artisans de la région de Thiès), El Hadji Bada Ndiéguène. Cette délégation a été reçue par une équipe du GRAIM, dont la coordinatrice du projet Insertion, Mme Mintou Fall.

Cette visite de terrain a permis au Comité Départemental de Protection de l’Enfance de se faire une idée de l’état des lieux du projet et des réalisations notées. Ledit projet est exécuté par le GRAIM, en collaboration avec le CUART (Cadre unitaire des artisans de la région de Thiès). Localisés dans le département de Thiès, trois (3) ateliers parmi les 10 ont été visités ce jour-là. Les deux (2) premiers s’activent dans la menuiserie métallique et cinq (5) jeunes y sont insérés, le troisième atelier fait dans la couture, on y a placé cinq (5) jeunes, dont un (1) garçon.
Ces jeunes issus de familles en condition défavorables, sont insérés depuis quatre (4) mois dans ces ateliers qui rivalisent d’expertise et de professionnalisme. Ils vont suivre une formation qualifiante qui va à coup sûr leur permettre, à terme, d’avoir un métier. Ce qui corrobore d’ailleurs l’objectif du projet.
Venues s’enquérir de l’avancement et de l’exécution du projet sur le terrain, Mme Habibatou Traoré Fall et Mme Aby Sané se disent rassurées de la prise en charge des jeunes qui sont encadrés par ces différents maîtres d’atelier. Elles exhortent toutefois ces derniers à redoubler d’effort et de ne pas hésiter à communiquer leurs difficultés. D’ailleurs, les représentantes du CDPE ont pris l’engagement de rendre compte de tout ce qu’elles auront constaté comme problème ou besoin, au Préfet du département de Thiès, et non moins président du Comité.
La visite a été également opportune pour les maîtres d’atelier. Par la voix de leur président, El Hadj Bada Ndiéguène, ils ont pu décliner les maux qui gangrènent le secteur artisanal thiessois. Pour ce qui est de la tâche qui leur est assigné, les maitres d’atelier voudraient des matières d’œuvre pour la pratique des jeunes en formation.
En somme, le projet d’insertion des jeunes est mis en œuvre dans le département de Thiès pour une durée de 24 mois. Le but visé par les acteurs concernés par le projet est le placement de 50 jeunes en formation qualifiante. En effet, dans l’optique d’améliorer l’accès aux services sociaux de base et la prise en charge des enfants vulnérables, le CDPE à confier la gestion de ce projet au Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Mutualistes (GRAIM), qui a longtemps œuvré dans le domaine de l’insertion socio-économique des jeunes et de la protection des enfants.
Un protocole d’accord a été signé entre le GRAIM et le CUART en vue de faciliter l’identification des maîtres d’atelier devant encadrer les jeunes et d’assurer dans le temps une bonne coordination.
DSC02633

DSC02642

DSC02635

DSC02636

1-1

DSC02629

DSC02618

DSC02640

1-1

OK 2

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.